Ma piscine, ma domotique et moi

Voilà maintenant quelques articles dans lesquels je parle de la piscine… et enfin, on est presqu’au bout du tunnel à l’heure où j’écris ces quelques lignes.

Après avoir décaissé le terrain, évacué 2 mètres cubes de terre dans des sceaux fermés de 35 litres, délimité la zone de la piscine avec des bordures en pierre, la tentative d’avoir une zone bien aplanie, il est venu le temps de poser la piscine.

Une astuce avant de poser une piscine avec une armature tubulaire, c’est de bien mouiller le sol afin de s’assurer qu’il est bien tassé. Ayant fait des tranchées pour sceller des bordures pour délimiter la zone de la piscine, cette dernière s’est partiellement affaissée après une averse violante digne d’une cévenole.

Quand la piscine est placée, en ayant bien avant réfléchi par où il faudra évacuer l’eau mais aussi où va se placer le local technique ( dans mon cas, il se résume à un coffre de jardin où j’ai fait quelques trous pour passer les tuyau ), l’avoir remplie et suivi les instructions des manuels, on peut passer à la partie domotique.

Dans mon cas, je ne vais gérer que la filtration, la température de l’eau et éventuellement plus tard, j’ajouterai la mesure du pH. Actuellement, je le ferai avec les bandelettes.

J’ai donc prévu deux boîtes de dérivation étanches afin d’y placer un relais Fibaro ( j’avais tenté des sonoff mais le signal wifi est trop faible et le relais se positionnait à OFF dès que le réseau revenait ) ainsi qu’un module universel de la même marque pour récupérer la température de la piscine via une sonde étanche Dallas.

J’ai du faire face à quelques petits soucis pour combiner la domotique ainsi que la pompe Intex et l’électrolyse pour fabriquer le chlore. Autant la pompe a une position ON / OFF mécanique qui me permet un contrôle total; l’électrolyse a un programmateur qui oblige à allumer manuellement et définir le cycle, qui reprend chaque 24 heures. J’ai donc du brancher ce dernier avant le relais afin qu’il reste constamment alimenté.

Voici le schéma papier:

Et la photo de la première boîte de dérivation qui contient le relais pour gérer l’éclairage et la pompe du filtre à sable:

La partie où je me suis fait le plus de noeuds au cerveau sont les scénarios pour la programmation de la pompe de filtration en tenant compte de la problématique de la fabrication du chlore.

J’ai donc défini deux plages de filtration:

  • La première plage est de 4h maximum entre 12h et 16h20
  • La seconde est de 6h maximum entre 23h30 et 5h30

Tout cela pour une durée maximale de 10h de filtration au vu du cubage faible de la piscine, même si 12h Max est recommandé dans les manuels utilisateur Intex.

Le temps de filtration variant selon la température de l’eau ( on divise par deux la température relevée à un moment de la journée pour connaître ce temps ), la filtration ne se fera pas forcément sur toute la durée d’une ou des deux plages. La répartition du temps de filtration est alors réparti sur 2 variables grâce un scénario qui calcule chaque jour à une heure fixe par rapport à la température relevée. Ces dernières sont ensuite liées à un virtuel pour que je puisse les afficher.

La où cela se complique, c’est qu’il faut arriver à combiner le temps de production de chlore qui est fixe, toujours à la même heure et pour la même durée ainsi que le temps de filtration qui peut être différente d’un jour à l’autre.

Je calcule donc le milieu de chaque plage afin de déterminer quand la filtration doit commencer, avant que la production de chlore démarre, et ce en divisant par deux le temps de filtration prévue dans la plage horaire et en calculant l’heure d’exécution du scénario de la pompe à partir de milieu de plage moins la moitié de la filtration en utilisant la fonction time_op de Jeedom ( j’en ai encore mal à la tête). Cela me permet d’être certain que la filtration démarre bien avant la production de chlore.

Voici donc le scenario qui calcule de temps de filtration par plage et en fonction de la température. Je suis passé par des variables pour changer le temps maximum de filtration par plage histoire de ne pas devoir changer le scénario.

– Nom du scénario : Temps_Filtration

– Objet parent : Jardin

– Mode du scénario : schedule

– Programmation : 0 22 * * *

SI (#[Jardin][Filtration_Piscine][temp_eau]#/2)>=(variable(MAX_FILTRE_JOUR)+variable(MAX_FILTRE_NUIT))

ALORS

(variable) Affectation de la variable : TEMPS_FILTRE_JOUR à variable(MAX_FILTRE_JOUR)*60

(variable) Affectation de la variable : TEMPS_FILTRE_NUIT à variable(MAX_FILTRE_NUIT)*60

SINON

(variable) Affectation de la variable : TEMPS_FILTRE_JOUR à variable(MAX_FILTRE_JOUR)*60

(variable) Affectation de la variable : TEMPS_FILTRE_NUIT à ((#[Jardin][Filtration_Piscine][temp_eau]#/2)-variable(MAX_FILTRE_JOUR))*60

SI variable(TEMPS_FILTRE_JOUR) !=0

ALORS

(variable) Affectation de la variable : POS_FILTRE_JOUR à variable(TEMPS_FILTRE_JOUR)/2

SINON

SI variable(TEMPS_FILTRE_NUIT) !=0

ALORS

(variable) Affectation de la variable : POS_FILTRE_NUIT à variable(TEMPS_FILTRE_NUIT)/2

SINON

Il y a ensuite les scénarios pour lancer la filtration, celui en journée:

– Nom du scénario : Filtration_Jour_Saison

– Objet parent : Jardin

– Mode du scénario : schedule

– Programmation : 50 11 * * *

SI #[Jardin][Filtration_Piscine][temps_filtre_jour]# > 0

ALORS

A time_op(1400,-variable(POS_FILTRE_JOUR))

FAIRE

#[Jardin][Filtration_Piscine][ON]# – Options : {« enable »: »1″, »background »: »0″}

DANS #[Jardin][Filtration_Piscine][temps_filtre_jour]#+20

FAIRE

#[Jardin][Filtration_Piscine][OFF]# – Options : {« enable »: »1″, »background »: »0″}

SINON

Et celui pour la nuit:

– Nom du scénario : Filtration_Nuit_Saison

– Objet parent : Jardin

– Mode du scénario : schedule

– Programmation : 25 23 * * *

SI #[Jardin][Filtration_Piscine][temps_filtre_nuit]# > 0

ALORS

A time_op(330,-variable(POS_FILTRE_NUIT))

FAIRE

#[Jardin][Filtration_Piscine][ON]# – Options : {« enable »: »1″, »background »: »0″}

DANS #[Jardin][Filtration_Piscine][temps_filtre_nuit]#

FAIRE

#[Jardin][Filtration_Piscine][OFF]# – Options : {« enable »: »1″, »background »: »0″}

SINON

J’ai également créé un scénario spécifique pour l’hivernage

– Nom du scénario : Filtration_Jour_Hiver

– Objet parent : Jardin

– Mode du scénario : schedule

– Programmation : 00 05 * * *

ACTION

#[Jardin][Filtration_Piscine][ON]# – Options : {« enable »: »1″, »background »: »0″}

DANS 15

FAIRE

#[Jardin][Filtration_Piscine][OFF]# – Options : {« enable »: »1″, »background »: »0″}

Ces scénarios étant exécutés à heures fixes, j’ai donc ajouté un mode avec trois status ( OFF – HIVERNAGE – SAISON ) qui activent ou désactivent les scénarios selon que l’on est saison ou hivernage afin d’éviter l’exécution inutile de scénarios qui n’activeront rien. Le mode OFF désactive quant à lui tous les scénarios pour un fonctionnement totalement manuel, pour le démarrage après l’hiver par exemple.

Publicités


Catégories :piscine

5 réponses

  1. Pas mal 🙂 si tu as des photos pour illustrer ?

    J'aime

  2. oui, cela aurait été sympa… bon après, j’espère que tu as piscine qui tient le cout… la mienne m’a lâchée après très peu d’utilisation et un investissement couteux en système de régulation de l’eau : (

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :