Virage à 180°

Après des années de MAO, j’ai décidé de tourner la page des mes années studio d’enregistrement pour me consacrer à nouveau à la pratique de mes deux instruments ( piano et basse ) ainsi que la domotique.

Je voulais aussi profiter de ce changement pour réaménager mon bureau en un espace de jeux pour nos filles, d’écoute et de pratique de la musique ainsi que de la bidouille sur mes cartes arduino.

L’autre démarche que j’ai effectuée est le remplacement de mon informatique par une tablette où je ferais tout…. enfin presque… Un petit Raspberry Pi 3 va m’aider à combler les quelques lacunes de la tablette.

Voici donc la liste des besoins:

  • Utilisation standard d’une tablette ( surf, mail, streaming, un peu de jeux et la rédaction de mon blog ).
  • Transférer mes photos prises avec mon appareil numérique ou de l’iPhone 6S de mon épouse les traiter et les stocker sur mon compte Zenfolio.
  • Transférer mes vidéos prises par ce même appareil mais aussi de l’iPhone pour en faire un montage et le stocker sur mon disque dur de médias ainsi que celui de sauvegarde.
  • Gérer Jeedom
  • Développer pour mes cartes arduino.

Pour le premier besoin, l’iPad ,que j’ai récemment acquis, à savoir un 9,7″ avec 128Go d’espace, fait le job sans problème.

Le second besoin nécessite un moyen d’importer les photos sur l’iPad. Plutôt que d’acheter un adaptateur supplémentaire, j’ai repris une carte SD wi-fi de chez Toshiba que j’avais acheté à Singapour il y a quelques années. Le AirDrop fonctionne parfaitement bien pour l’échange entre les appareils de la pomme.

Pour les vidéos le principe reste le même sauf qu’il faut, après avoir fait le montage, pouvoir stocker les fichiers finaux sur le disque dur du réseau. C’est là que le RaspBerry entre en action.

Je sauvegarde les fichiers sur mon espace HubiC à partir de l’iPad et un script, exécuté sur le RaspBerry, synchronise chaque nuit ces derniers ainsi que tous mes autres fichiers sur mon disque dur réseau.

La gestion de Jeedom est assez simple vu que tout se fait sur l’interface web… Sauf si le système se plante complètement.

Comme j’ai une smart, je peux utiliser le RaspBerry pour charger une clé USB qui permettra la restauration d’usine. Le reste peu se faire par ssh ( directement de la tablette ou via le RaspBerry).

Pour le développement des cartes Arduino ou Wemos, l’IDE est obligatoire et donc sera aussi utilisé via le RaspBerry à travers VNC vu qu’il est disponible sous Raspbian.

Cela fait maintenant plusieurs jours que je fonctionne de la sorte. Je n’ai bien évidemment pas assez de recul pour dire que cette manière de travailler est viable dans le temps mais cela semble me convenir.

Publicités


Catégories :arduino, développements, domotique, raspberry

Tags:, , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d blogueurs aiment cette page :